Réunion CE du 25 novembre 2016 et infos diverses

07
Mar
  • Status sur le projet de réorganisation AITreponse-2309

Les salariés concernés par cette Régionalisation demandent que la Direction garantisse un emploi pour tous les salariés à la fin du projet. La Direction rappelle que  les salariés ont le choix entre:

  1. Accepter de partir en région pour se rapprocher du client,
  2. Une mobilité interne,
  3. Un poste transverse (environ 10 postes) ou dans l’Airline IT (environ 18 postes, dont une partie est pérenne),
  4. Rester dans leur fonction.

Dans tous les cas l’entreprise garantit que pour les salariés, les emplois sont pérennes. Les salariés seront maintenus dans leur fonction, sur le même portefeuille ou un portefeuille différent après la fin du projet de régionalisation. L’entreprise prépare une communication dans ce sens.

 

  • Ordonnance du 16 novembre 2016  rendue par le Président du Tribunal de Grande Instance de GRASSE prononçant le débouté  du CE et du syndicat  CGT Amadeus et prononçant  l’irrecevabilité du référé concernant la réorganisation au sein d’AIT

Le CE vote le recours à une procédure d’appel par 5 voix sur 9 électeurs (la CFDT et la CFTC, votent contre). Le Secrétaire du CE (CGT) déclare que si le courrier du point précédent est fait, l’appel ne sera pas déposé. (depuis nous avons appris que le Secrétaire a introduit l’appel  le 22 novembre, soit 3 jours avant ce vote, ce qui contredit sa déclaration en réunion et qui démontre qu’il a menti. Le procédé est déloyal envers les votants et envers l’Entreprise)

  • Documents relatifs à la prévention des difficultés des Entreprises (Révision) et compte rendu par le Président de la Commission Economique de la réunion qui s’est tenue le 7 novembre 2016

Pour le Groupe Amadeus :

  • Le chiffre d’affaires de 3.3 milliards d’euros en augmentation de 14.5% ce qui permet de prévoir un dépassement des 4 milliards d’euros pour l’ensemble de l’exercice 2016
  • L’EBITDA augmente de 16.4% et le bénéfice net de 21.3%, avec une croissance soutenue au-delà de l’impact de Navitaire
  • Les revenus globaux passent de 2.09 milliards d’euros en 2015 à 3.4 milliards d’euros à Q3 2016, dont 2.2 milliards d’euros pour la Distribution et 1.1 milliard d’euros pour les solutions IT.
  • L’EBITDA augmente de 16.4% pour s’établir à 1.33 milliard d’euro, sa marge passant de 38.6% à 39.3%.
  • Le bénéfice net (adjusted profit) augmente de 21.3% à 738 millions d’euros.
  • L’EPS (earning per share) passe de 1.39 euro par action à 1.69 euro.
  • L’investissement R&D augmente de 11%, pour un total de 521.7 millions d’euros
  • Le CAPEX augmente de 9.2% à 357 millions d’euros.
  • Le cash flow augmente de 18.2% à 688.6 millions d’euros.

Pour Amadeus sas :

  • Le bénéfice prévisionnel d’Amadeus sas est prévu à la hausse à 142 millions d’euros et la participation des salariés à 16 millions d’euros, soit 8%.
  • Les effectifs CDI+CDD+stagiaires s’élève pour la période 2016 à 3980 en hausse par rapport aux 3767 salariés en 2015, regroupés sur 7 sites sur Sophia et Bel Air.

 

  • Consultation et avis sur la situation économique et financière 2015 et prévisionnel 2016

Motivation du vote CFDT :

Préconisation rapport sextant

  • Utiliser l’information-consultation sur les Orientations Stratégiques et ses conséquences sur l’emploi pour obtenir des prévisions pluriannuelles d’activité à Sophia et de choix de localisation de la R&D, et son corollaire de projections d’emplois sur la même période
  • Nouvelles filières métiers, et comprendre la part entre les promotions internes et les recrutements externes. (Expert, Qualite..)  QUESTIONS : Quelles sont les caractéristiques des salariés positionnés sur ces nouvelles filières ? Combien de salariés ont suivi une formation pour occuper ces nouveaux postes ? Quelles sont les perspectives à court et moyen terme en termes d’effectifs ? Quel est le parcours type pour intégrer ces filières ? Est-ce que des salariés issus d’un recrutement externe sont positionnés sur ces nouveaux métiers ? Si oui , quelle est la part ?
  • Aucune transparence sur l’enveloppe de rattrapage des inegalites H/F donc. Sans ambiguïté, des écarts de rémunération importants en fonction du genre existent chez Amadeus SAS. une enveloppe comprise entre 1,7 M€ et 3,2 M€ permettrait de résorber les écarts de salaire de base entre les femmes et les hommes. Pour être efficace, le processus de rattrapage devra être totalement déconnecté du processus de révision salariale annuelle.

Autres préconisations : 

  • Le versement de dividendes est excessif, reverser 91% du cash flow, ça n’est pas illégal, mais ça n’est pas moral, il faut mettre plus sur le développement pour enlever les tensions sur les projets et sur la redistribution aux salaries. Le pay-out-ratio atteint 49 %, alors que la direction prévoit un maximum de 50 %. Nous préconisons un maximum de 20%.
  • Information sur le déploiement d’Accenture et le transfert des activités chez Accenture, ce transfert semble excessif et dangereux
  • La situation économique de Amadeus sas, est florissante, nous demandons un retour aux salariés de cette situation. Par exemple la négociation avec les syndicats sur le nouveau bonus n’a pas abouti du fait de contraintes inacceptables imposées par la Direction. Nous demandons de finaliser, loyalement, cette négociation avec des conditions profitables pour les salariés.
  • La Mobilité est un enjeu important de l’entreprise, il est temps de mettre en place  une « cellule mobilité »qui mettrait plus de transparence sur le sujet.
  • Compte rendu par son président de la commission frais de santé et prévoyance qui s’est tenue le 7 juin 2016

Le Président CGT n’a toujours pas produit le compte-rendu, le point est une fois de plus repoussé. 

 

  • Compte rendu par son président de la commission crèche qui s’est tenue le 7 novembre 2016

La commission crèche est présidée par la CFDT :  commissioncrechepresentation-161125-ce

  • Consultation sur les clubs Activités Sociales et Culturelles du CE  en 2017

Le budget sports/culture est approuvé : budget-ce-sport-culture-2017

  • Accord sur l’insertion Professionnelle et le maintien dans l’emploi handicapes des travailleurs handicapes

Cet accord est signé par la CFDT et la CFTC, l’entreprise s’engage à atteindre un taux d’emploi de 4% ( actuellement 1,84%) de travailleurs handicapes à l’issu des 3 années de l’accord. Pour cela un “référent recrutement” à plein temps est chargé de faire progresser ce taux. Et d’autres mesures importantes que vous trouverez ici Accord sur l’insertion Professionnelle

  • Retraite : Age taux plein – Mesure dérogatoire – Assurés ayant interrompu leur activité pour assister une personne handicapée en qualité d’aidant familial ou de tierce personne

Les assurés ayant interrompu leur activité professionnelle pour s’occuper d’une personne handicapée en qualité d’aidant familial ou de tierce personne peuvent bénéficier d’une retraite à taux plein à 65 ans.

  • L’impôt sur le revenu sera payé chaque année : en 2017 sur les revenus de 2016, en 2018 sur les revenus de 2018 et en 2019 sur les revenus de 2019. Retour sur l’année de transition.

Vous trouverez ici les informations sur ce sujet important.