Réunion CE du 25 avril 2014 et questions DP

15
Mai

Participation

La Participation 2013 représente près de 8% de la masse salariale.

3372 salariés ont touché une participation de 3638 E en moyenne. Avec un plancher de 2496 E et un plafond de 9985 E.

Un mécanisme de compensation de la participation a été mis en place par la Direction fin 2013 pour garantir un minimum de 5,5%.  Ce mécanisme  ne s’est pas déclenché cette année à cause des effets du redressement fiscal sur les années 2010 à 2013.

En 2015 la participation perçue devrait être équivalente si :

  • le Crédit Impôt Recherche est inclus à nouveau dans la base de calcul ( en attente d’une décision du conseil d’état).
  • Amadeus  est redressé par le Fisc sur les années 2003 à 2009.

Sinon elle sera inférieure.

Nous ne pouvons pas être satisfaits de ce niveau de Participation, au minimum le complément du redressement fiscal aurait du s’appliquer en plus du minimum garanti. Nous attendons que pour 2015, la Direction applique cette règle, sinon nous pourrons considérer avoir été roulé dans la farine.

Information sur la réorganisation d’Amadeus Hotel Platform

Une enquête va être faite par l’équipe CFDT sur cette réorganisation. N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des remarques ou suggestions à faire.

Bilan Social 2013 de l’Entreprise

Le vote du CE est négatif sur le Bilan social 2013. Voici l’ analyse CFDT détaillée

Nous avons voté défavorablement à cause de :

  • Manque de transparence du bilan (indicateurs manquants ou inappropriés, restrictions du nombre de tranches de population),
  • La démonstration qu’il n’y a aucune volonté de ramener la situation des femmes au niveau de celle des hommes,
  • Comme protestation sur la manière dont est menée la ré-organisation R&D (voir communication précédente).

Capture3

A propos de la place des femmes dans le monde du travail, nous vous conseillons la lecture de ce rapport.

 Gestion des salariés du CE

Le Secrétaire du CE a fait voter en CE la mise en place d’un 13ème mois pour les salariés du CE (en remplacement de la prime annuelle équivalente à la participation pour les salariés Amadeus), ainsi que les évolutions individuelles des salariés du CE.

La gestion des salariés du CE (notamment évolutions individuelles, salaires et primes) est de la seule responsabilité du Secrétaire du CE , SJ.

Dans sa tentative de diluer cette responsabilité en essayant d’y associer tous les membres du CE, le Secrétaire a commis de graves erreurs :

  • Il a divulgué par écrit des informations partielles et erronées qui ne permettaient pas de se faire une vision juste de la situation salariale, et qui ont entrainé des réactions excessives et injustifiées de la part de certains élus,
  • Il a utilisé ces réactions pour manipuler élus et salariés du CE. Il  a mis certains salariés du CE en accusation, sommés de se justifier sur leur évolution antérieure,
  • Il a communiqué les réactions des élus du CE aux salariés du CE, ce qui a également provoqué  des conflits.

Ajouté à cette façon de faire déplorable, il a pris des décisions d’évolutions individuelles qui creusent l’écart entre les salariés (et ne respectent pas le principe “à travail équivalent, salaire égal”), et qui aboutissent à ce que tous les salariés du CE deviennent Cadres sauf un – nous ne comprenons pas pourquoi (c’est la même question que nous posons dans l’entreprise sur les 30 ETAMS qui restent).

Résultat: un an après son élection, le bureau CGT a réussi à mettre en conflit les salariés du CE entre eux, et à se mettre à dos tous les membres du CE qui ne sont pas de la CGT !

Sans compter que la CGT n’arrive toujours pas à former un bureau complet pour assumer la charge de travail que représente la gestion du CE (il manque toujours un secrétaire adjoint)

Questions posées par la CFDT lors de la dernière réunion DP

Question :

Pour les personnels qui travaillent de chez eux (pour Amadeus), soit lorsqu’ils sont en congés,  ou le Samedi, ou le jour chômé de leur temps partiel, qu’elle est la règle pour reporter ce temps de EWT ?

Réponse :

La Direction rappelle que, de manière générale, seuls les salariés en télétravail sont admis à travailler depuis leur domicile. Les salariés qui sont en congé, ou en jour-off dans le cadre de leur temps partiel, n’ont pas à effectuer de prestation de travail ces jours-là. Dans les hypothèses où il serait demandé, à titre tout à fait exceptionnel, au salarié de revenir travailler pour des contraintes impératives business (ce qui entrainerait l’annulation des congés payés), en cas de changement du jour de repos dans le cadre du temps partiel (dans les cas prévu au contrat de travail à temps partiel et après notification du salarié avec un préavis de 7 jours), ou en cas de travail un samedi demandé à l’initiative du management, le temps supplémentaire effectué à la demande du management donnera lieu à une déclaration dans le WTS et à l’’octroi des récupérations correspondantes.

 

Question :

Quelle est l’attitude de la direction vis à vis du travail effectué par un salarié en congé, en RTT, lors de son absence du au temps partiel. Comment la direction veut elle contrôler qu’une charge de travail pour 5 jours de travail hebdomadaire, ne se transforme en une surcharge lorsque le salarié est en temps partiel, quelles sont les recommandations et guides pour les Managers et Directeurs de ces personnels ?

Réponse :

La première partie de la réponse a été apportée dans la question précédente. Concernant la charge de travail des salariés à temps partiel, le management doit évidemment tenir compte du temps de travail du salarié (temps plein ou temps partiel) pour déterminer la charge de travail qui lui sera confiée travail, le travail demandé devant pouvoir être effectué dans le temps imparti au salarié.