Engagez-vous, rengagez-vous !!

02
Jan

engager

Les résultats du “Engage 2010 Survey”, ou le retour de la “green strategy”

Fallait-il payer l’étude de Gallup pour montrer l’état d’esprit des employés ?

Vous vous êtes déjà exprimés lors des Climate Survey de 2006 et 2009 et à travers les manifestations et grèves en 2009 et 2010. Et depuis 2009, vos représentants du personnel ne cessent de répéter, que ce soit dans leurs publications, dans les négociations ou réunions du CE, les conséquences catastrophiques sur la motivation des décisions du Top management en matière de politique salariale et de partage des bénéfices que vos efforts ont générés.

L’étude de Gallup tend à mesurer la satisfaction de vos besoins et votre ‘engagement”, une approche utilisant l’échelle de Marslow, à savoir :
- vos besoins de base,
- de support du management,
- du travail d’équipe et
- de développement personnel.

En effet, une étude de Right Management publiée par la très sérieuse American Society for Quality s’intitule judicieusement “Career development breeds employee engagement”.

Et le niveau d’engagement a un impact sur la performance de l’entreprise. Ce n’est donc pas anodin de rechercher l’engagement de ses employés.

Quels sont les résultats d’Amadeus ?

Mme HP, Corporate DRH, nous laisse juge sans nous permettre d’accéder à beaucoup d’information significative : le résultat global, nous dit-elle dans sa communication du 21 décembre dernier, est une moyenne de 3.4. Et de préciser dans son information du 10 mars dernier le percentile : 15. Cela veut dire que seules 15% des entreprises interrogées par Gallup ont un score plus mauvais que le nôtre !!! (pour Sophia le score est encore moins bon).

Dans la même ligne floue, pour Sophia, outre une présentation brève et incomplète du projet lors du CE de février, le discours de J.P.H, Président de Amadeus Sophia, du 10 février dernier nous dresse un tableau idyllique – pas de fait, pas de chiffres, mais un but : être une World-class company !

Nous comprenons mieux que la Direction considère les résultats comme le point de départ d’un voyage ! Difficile de faire pis ! La route sera longue, en effet, pour reconstruire !

Il est toujours plus difficile de reconstruire ce qu’on a brisé et c’est bien dommage quand on connaît le dévouement de tous ceux qui ont amené Amadeus là où elle est, avant que l’appât proposé soi-disant par le capitalisme n’exacerbe les appétits de ceux qui nous dirigent et ne démotivent même les meilleurs employés…

Si ce n’est déjà fait, lors des présentations que vous donnent vos managers, jetez un oeil sur les percentiles…

L’engagement, une question de management !

L’engagement, tel qu’il est généralement défini, représente la volonté des employés de travailler au succès de leur fonction et de leur entreprise. Et Amadeus le présente comme étant “emotional connection, local, actionable, linked to performance” (sic)

Question : quels sont les salariés qui ne souhaitent pas travailler pour des entreprises qui réussissent en contribuant significativement à ce succès actuel et futur ?

Le discours de la Direction sur ce projet “Engage 2010” ces dernières semaines nous dit que nous sommes tous responsables de la création d’un endroit où il fait bon travailler.

Or, des études de Right Management ont montré la corrélation entre “leadership’ et “engagement”.

Des personnes du panel identifiées comme ayant un fort niveau d’engagement, 77% ont exprimé une opinion favorable au sujet de leur Top Management et 74% une opinion très favorable de leur Senior managers. Et vice-versa : quand l’opinion sur le Management faiblit, le niveau d’engagement diminue.

Corrélation statistique voulant dire que la relation est significative et que l’on peut conclure à une relation de cause à effet. Et ces chercheurs de recommander des pratiques simples :

Au Top Management,
- De montrer qu’ils valorisent leurs employés
- De construire une stratégie qui reflètent les valeurs de base auxquelles les employés peuvent s’identifier
- D’implémenter cette stratégie de manière efficace
- De communiquer clairement la stratégie aux employés
- D’implémenter des changements organisationnels efficaces

Aux Senior Managers,
- De faciliter les discussions au sujet des développements de carrière avec leurs employés
- D’aider les employés à comprendre le lien entre le travail qu’on leur demande de faire et la stratégie de l’entreprise
- De fournir aux employés le soutien nécessaire à la bonne réalisation de leurs tâches
- De gérer les processus de travail efficacement
- De se focaliser sur le développement des employés

Et cette même étude d’avoir identifié que retourner le problème, en demandant des plans d’action à des groupes d’employés qui n’ont ni l’autorité, ni la compréhension totale des enjeux de l’entreprise ou même l’expertise comportementale et organisationnelle, est non seulement inefficace mais de surcroît affecte la confiance des employés.

Et chez Amadeus ?

Si nous ne pouvons que saluer toute inititiative pour améliorer nos conditions de travail, difficile de ne pas se poser de questions !

Au sujet du projet : Quel est le budget alloué pour ce projet ? Puisque le prochain coup de sonde se fera en juin 2012, puisque ce projet est un plan à 3 ans, pourquoi ne reçevons-nous pas d’information sur les buts recherchés ? Quelles seront les mesures du succès ? Qu’est-ce qui est recherché à court, moyen et long terme ?

Au sujet des résultats : Pourquoi ne pas afficher clairement les résultats catastrophiques que révèlent les percentiles ?

Au sujet du Top Management, Directeurs et VPs compris : A-t-on mesuré le degré d’engagement du Top Management, Directeurs et Vice-Presidents, après les bonus mirobolants perçus ? Sachant que la sortie de l’IPO prévoyait de rester une année, nous nous attendons à de grands remaniements en perspective !

Au sujet de la volonté de développement professionnel des employés : Ces dernières années 40% du budget de formation de Sophia est alloué aux formations de management ou pour managers. Peut-on enfin en attendre un retour sur investissement ? Et si le but est de favoriser le développement professionnel au sein de l’entreprise, peut-on connaître le budget prévu à cet effet ?

Au sujet du plan d’actions : Fin juin, les managers devront avoir rentré les plans d’action dans la base Gallup sous peine de retourner en formation. Quel est le budget pour les actions ?

A vouloir mettre la responsabilité de ce projet sur les épaules des employés, non seulement ce mécanisme ne tardera pas à montrer son inefficacité, mais cela commence à ressembler aux injonctions paradoxales dont l’école de Palo Alto avait déjà largement démontré la perversité ! (attention danger)

Au sujet de la responsabilité : Nous portons en effet, au-delà des appétits vils générés par la distribution de millions à certains, une responsabilité vis-à-vis des plus jeunes, cette génération Y comme la décrit la litérature du management, qui nous observe en tant qu’aînés et attend une attitude responsable qui seule permettra une durabilité…

En 2 mots… L’engagement ? La réponse est pourtant simple : un management de qualité, c’est-à-dire éthique, efficace, compétent, communicant, prenant des décisions et capables de les assumer, et surtout reconnaissant, et la question de l’engagement ne se posera même pas !

Le discours de notre président, Luis Marotto, dans ses voeux du 10 janvier, indique sa volonté d’arrêter les jeux politiques et la complaisance, espérons que tout cela ne reste pas un voeu pieux !